Visites aux alentours

- Château de Cany-Barville,

- Château et Roseraie du Mesnil-Geoffroy à Ermenouville,

- Château de Filières à Gommerville,

- Château et Maison des croyances et Traditions du Terroir à Sassetot-le-Mauconduit,

- Château et parc d’Orcher à Gonfreville l’Orcher

- Manoir d’Ango, Parc du Bois des Moutiers, Eglise Saint-Valéry et Cimetière marin à Varengeville-sur-Mer,

- Abbaye Notre-Dame-du-Pré à Valmont,

- Abbatiale de la Sainte-Trinité, Palais de la Bénédictine et Musée du Chocolat à Fécamp, 

- Abbaye de Jumièges à Jumièges

- Abbaye de Fontenelle à Saint-Wandrille-Rançon

- Musée d’art moderne André Malraux du Havre où sont notamment exposés les grands impressionnistes français (Boudin, Monet,       Renoir, Pissaro, etc.),

- Le Clos Lupin – Maison Maurice Leblanc à Etretat,

- Le Chêne, la Ferme du chêne et le verger d’Allouville Bellefosse

Villes aux alentours

- Le Havre, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO

Particulièrement éprouvée par d’intenses bombardements, la ville rasée en septembre 1944 figure parmi les villes les plus sinistrées d’Europe : plus de 5 000 tués et 12 500 immeubles détruits sur 150 hectares. La ville et son port, primordiaux pour la vie du pays, doivent impérativement resurgir de ruines encore fumantes. L’État français confie donc la reconstruction du Havre à l'un des plus grands architectes de son temps : ce sera Auguste Perret. Contemporain et maître de Le Corbusier, il jouit de l'aura d'un architecte humaniste qui a su donner ses lettres de noblesse au béton, matériau qu’il travaille comme la pierre.

Perret réalise alors sur 133 hectares le rêve de tout urbaniste en laissant s'exprimer pleinement son style. Il dirige le chantier de reconstruction du centre-ville jusqu’à sa mort en 1954 et laisse un chef-d’oeuvre. L’architecte novateur inscrit « la ville en mesure, telle une harmonie musicale »: de larges avenues et le tracé rigoureux des voies donnent une dimension à la fois monumentale et poétique au Havre, en ouvrant de larges perspectives vers le ciel et l’océan.

Nous vous conseillons de visiter au Havre l'Appartement témoin, le musée d'art moderne André Malraux, le Port du Havre ou encore l'église Saint Joseph. Rendez-vous sur www.lehavretourisme.com

- Fecamp, ville d'art et d'histoire.

Encadrée par les plus hautes falaises de Normandie, Fécamp est née, dès l’époque romaine, d'un village de pêcheurs du nom de Fiscanum, dérivé de Fisk signifiant "poisson". 

Au Xème siècle, les ducs de Normandie font de la cité une de leurs capitales. Face à leur palais, ils fondent l'abbaye de la Sainte-Trinité. Deuxième lieu de pèlerinage normand après celui du Mont-Saint-Michel, le bourg attire une foule de pèlerins grâce à la relique du Précieux Sang. 

Au XIXème siècle, Fécamp se tourne vers la grande pêche à Terre-Neuve. La morue rejoint alors l'autre poisson vedette : le hareng. De grands travaux sont entrepris dans le port.

Nous vous conseillons de visiter à Fecamp le Palais de la Bénédictine, un édifice mêlant les styles néo-gothique et néo-renaissance, construit à la fin du xixe siècle à Fécamp pour Alexandre-Prosper Le Grand, négociant en spiritueux et qui a fait fortune en inventant et commercialisant la liqueur Bénédictine. Pour cela, rendez-vous sur www.fecamptourisme.com

- Rouen, Capitale de la Normandie, Ville aux 100 clochers

Ville aux multiples facettes et au dynamisme surprenant, Rouen se découvre à travers ses ruelles pavées et son patrimoine unique. Classée « Ville d’Art et d’Histoire », Rouen impressionne par les nombreuses traces de son passé médiéval, qui ne sont pas sans rappeler l’Histoire de France. 

C’est dans le cœur historique, sur la rive droite de la Seine, que l’on découvre les richesses de la ville. Pour apprécier Rouen, il faut se balader dans les quartiers et sans

La rive gauche parle de son passé industriel et de sa métamorphose en cours. La Tour des archives départementales touche le ciel tandis que les grues Picasso, installées devant le hangar 106 - Scène de Musiques Actuelles - évoquent le passé portuaire du site. En déplaçant son port de commerce vers l'aval, Rouen offre aujourd’hui des quais aménagés propices à la balade et à la détente. Au loin, comme des traits d’union, des ponts aux noms d’hommes et de femmes qui ont marqué la ville : Guillaume-le-Conquérant, Jeanne d’Arc, Boieldieu, Mathilde, ou encore Flaubert, longtemps le plus haut pont levant d’Europe pour laisser passer les bateaux sous son tablier. Sur la Seine, on découvre entre deux eaux l’île La Croix, ses immeubles et ses complexes sportifs. C’est ici que les Rouennais viennent encourager les Dragons, l’équipe de hockey sur glace locale, couronnée de nombreux titres européens. Rendez-vous sur www.rouentourisme.com

cesse lever les yeux pour admirer les nombreux édifices et déceler des lieux secrets. Les maisons à pans de bois, l’abbatiale Saint-Ouen, le Palais de Justice, l’église Sainte-Jeanne D’Arc, la Cathédrale Notre-Dame, ... Il faut aussi arpenter la rue du Gros Horloge, s’enfoncer dans les ruelles du Carré d’Or, délimité par la Place du Vieux-Marché et l’église Saint-Maclou. À Rouen, il est agréable de s’installer en terrasse et de s’imaginer hors du temps.  

- Dieppe, la ville aux quatre ports

Face au front de mer, le Château-Musée de Dieppe plonge les visiteurs dans l’histoire locale : collections d’ivoires, de tableaux, de cartes anciennes. Les amateurs de peinture et notamment du mouvement impressionniste trouveront des œuvres de Renoir, Pissarro, Boudin… La cité dieppoise fut un haut lieu d’inspiration pour les artistes… La ville compte de nombreux lieux culturels. Le musée Estran Cité de la Mer fait découvrir la navigation, la vie des pêcheurs et l’environnement maritime normand à travers ses grands aquariums.

Situé dans le théâtre du XIXème siècle, le Mémorial retrace le Raid anglo-canadien du 19 août 1942 baptisé,  opération Jubilee. En France, on la qualifiera du «plus grand des petits débarquements ». À travers des documents, des objets et des photos, le Mémorial du 19 août 1942 témoigne des événements de la Seconde Guerre Mondiale. Rendez-vous sur www.dieppetourisme.com

Plus ancienne station balnéaire française, c’est à Dieppe que sont nés les premiers bains de mer. Face à la Manche, la cité offre une véritable immersion dans l’ambiance marine : les mouettes tournent au-dessus de la ville, les effluves iodés flottent dans l’air, les pêcheurs vendent leurs poissons, la longue plage et sa promenade s’animent au rythme des cerfs-volants, les cuisines des restaurants chatouillent les papilles…

Pêche, commerce, transmanche, plaisance, nombreuses sont les activités du port. Alors à Dieppe, il est facile de pratiquer les sports nautiques : voile, pêche en mer, kayak, paddle, dériveur… et plus encore d’activités pour s’amuser.

Contact

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale

© 2017 - Mathilde.S